Accès direct au contenu

Retour à la page d'accueil


DSDEN 76 > La Direction des services départementaux de l'éducation nationale > Actualités

Expérimentation « lecture » au collège Braque de Dieppe

Mobilisés pour redonner le goût de la lecture à des collégiens rencontrant des difficultés de décodage, les enseignants du collège Georges Braque de Dieppe se sont emparés de la problématique, en mettant en place des ateliers de remédiation dès l’entrée en 6ème.

le 6 avril 2017

Expérimentation  « lecture » au collège Braque de Dieppe

Expérimentation « lecture » au collège Braque de Dieppe

Trois enseignantes impliquées dans ce dispositif l’ont présenté lors de la Semaine académique de la persévérance scolaire.

Inscrite au projet d’établissement, la prise en charge et l’accompagnement des élèves à besoins éducatifs particuliers, et notamment en lecture, a donné lieu lors de la précédente année scolaire à une formation sur site intitulée « automatiser le décodage »*. Neuf enseignants y ont participé, parmi lesquels Hélène Lacourt, professeur de Lettres, Ismérie Pajot, professeur de SVT et Stéphanie Renoult, professeur d’histoire et géographie qui a par ailleurs suivi en complément une formation sur site sur « l'accrochage scolaire ».

Cette année, Hélène Lacourt et Ismérie Pajot accompagnent 7 élèves ne bénéficiant pas d’aide extérieure et révélés comme les plus en difficulté lors des évaluations orthographiques et des tests de lecture proposés aux élèves de 6ème. L’objectif de ces ateliers (18 heures au total) est de redonner de la motivation et de l’estime de soi à ces élèves, d’accéder à la compréhension des textes et de retrouver l’envie et le plaisir de lire.

Leur démarche est individualisée et d’une grande bienveillance. Afin de développer des capacités (déchiffrer des graphèmes de façon automatique, utiliser un logiciel, lire à haute voix) et des attitudes (se dépasser, gérer son trac, se concentrer, faire preuve de ténacité et d’autonomie), elles s’appuient sur des supports comme le logiciel « les clés du code », des exercices de fluence ou des activités ludiques.

Au fil des séances, les progrès sont perceptibles. Les scores chiffrés des exercices de fluence progressent. Dans le prolongement de ces ateliers, l’accompagnement vise à travailler la compréhension pour donner du sens à la lecture.




Parmi les participants, les profils sont variés et tous sont concernés par le sujet. Chloé Toutain, conseillère d’orientation psychologue, a déjà reçu, en établissements, des élèves en difficulté de lecture ; Hélène Breton, professeur de Lettres au collège Dumas, cherche à développer ses compétences face à des élèves non lecteurs. Sébastien Pagnier, également professeur de Lettres en collège et concerné par la liaison en cycle 3, mène des projets littérature avec les écoles du secteur ; la principale adjointe du collège de Buchy vient elle aussi chercher des pistes et des outils à mettre en place dans l’établissement.

* La formation « automatiser le décodage » est encadrée par Valérie Vilmain, enseignante spécialisée, formatrice sur la prévention de l’illettrisme. Elle accompagne des équipes pluridisciplinaires dans la mise en place d’un dispositif de remédiation à destination d’élèves en grande difficulté de lecture. Inscriptions dans le cadre du Plan académique de formation 2017-2018.


Date de mise à jour : 06/04/2017


ministeres

agrandir/réduire la taille de caractère