Suivez-nous sur
  • picto-RSS
  • picto-nous contacter
Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de la Seine-Maritime
En ce moment
  • Situation de handicap,

Plan départemental d'action pour les élèves présentant un trouble spécifique des apprentissages - Information des familles


Repérer, dépister, diagnostiquer

Les enseignants alertés par d’éventuels signes des troubles des apprentissages doivent mettre en oeuvre des démarches d’aide à l’enfant en informant et en associant les parents. Ils peuvent être aidés dans ce repérage par les membres du RASED et plus particulièrement l’enseignant « correspondant TSLA », sous le contrôle des IEN du 1er degré.

Quand l’ensemble des opérations de repérage puis de dépistage aura été réalisé en milieu scolaire en partenariat avec les médecins de PMI et les médecins scolaires, il conviendra d’inviter les parents à consulter, si nécessaire, des professionnels de santé afin qu’un diagnostic soit établi pour leur enfant.

Ce diagnostic, pluridisciplinaire, s’appuie toujours sur un bilan médical, orthophonique et/ou psychologique. Le principe du libre choix des familles tout au long de leurs démarches de consultation doit être rappelé.

Dès que le diagnostic est établi, il convient d’élaborer un Plan d’Accompagnement Personnalisé (PAP).


Assurer la continuité des parcours scolaires

Tous les textes nationaux rappellent l’objectif prioritaire d’offrir aux élèves une scolarité ordinaire ou « au plus proche du milieu ordinaire ».

La scolarisation en milieu ordinaire dans l’école ou le collège de leur domicile est donc la règle pour les élèves présentant des TSLA dans le département de la Seine Maritime.

Pour le 1er degré, la scolarité s’effectue dans une classe ordinaire où l’enseignant veille à diversifier ses stratégies pédagogiques, le Plan d’Accompagnement Personnalisé étant le garant de la mise en place et de la continuité de ces aménagements.

Le partenariat doit être étroit entre les enseignants et les personnels des dispositifs d’accompagnement médico-social ou les professionnels libéraux qui apportent les soins nécessaires.

Pour le collège, la scolarisation en classe ordinaire est aussi la règle.

Rendre le passage du CM2 au collège le plus fluide possible reste l'objectif prioritaire.


Les élèves ayant une reconnaissance de handicap de la MDPH ne relèvent pas de ce dispositif

La date limite de réception de ces dossiers auprès du secrétariat de la circonscription ASH-1 est fixée au 25 mai 2018.
publié le 16 octobre 2014 mis à jour le 12 octobre 2017
http://www.ia76.ac-rouen.fr/vie-de-l-eleve/eleves-a-besoins-educatifs-particuliers/plan-departemental-d-action-pour-les-eleves-presentant-un-trouble-specifique-des-apprentissages-information-des-familles-61397.kjsp?RH=ELEVBESPART_IA76